septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

actualités

sept 2017

14e Biennale de Lyon

BAC2017-Affiche_40x601

Mondes flottants
Par Emma Lavigne, Commissaire invitée

Depuis sa création en 1991, Thierry Raspail, directeur artistique de la Biennale de Lyon, propose à chaque commissaire invité de réfléchir à un mot donné pour trois éditions. La Biennale de Lyon 2017 est le second chapitre d’une trilogie autour du mot « moderne », et c’est avec ce mot que Thierry Raspail a invité Emma Lavigne, directrice du Centre Pompidou-Metz, à imaginer cette 14e édition, à la Sucrière et au macLYON du 20 septembre 2017 au 7 janvier 2018.

« Le moderne c’est le transitoire, le fugitif, le contingent, la moitié de l’art dont l’autre moitié est l’éternel et l’immobile. »
Charles Baudelaire

C’est dans le contexte d’une mondialisation galopante générant une constante mobilité et l’accélération des flux, cette “ liquidité ” du monde et des identités analysée par le sociologue Zygman Bauman, que la Biennale explore l’héritage et la portée
du concept de “ moderne ” dans la création actuelle, selon la définition qu’en fit le poète Baudelaire, qui envisage le moderne comme “ le transitoire, le fugitif, le contingent, la moitié de l’art dont l’autre moitié est l’éternel et l’immobile ”. La Biennale se déploie comme un paysage mobile et atmosphérique en expansion, qui se recompose sans cesse, à l’image de certains chefs-d’oeuvre de la modernité provenant, dans le cadre des quarante ans de l’institution, du Centre Pompidou – Musée national d’art moderne, tels que la partition aléatoire de formes suspendues dans l’espace de Calder, ou les peintures de Fontana ouvrant sur des cosmogonies infinies. Le “ White Cube ” se fissure, se mue en organisme, en une constellation, où de Jean Arp à Ernesto Neto, de Lygia Pape à Daniel Steegman Mangrané, l’art et l’espace se biomorphent, s’ouvrent sur des projets qui remettent en cause l’abstraction de la modernité européenne afin d’en réévaluer la portée, à l’échelle du monde. A l’image de la voile blanche “ White Wide Flow ” de Hans Haacke ou les cerfs-volants de “ Let’s Make Cows Fly ” de Shimabuku, les “ Mondes flottants ” de la Biennale de Lyon sont traversés par le vent des soulèvements libertaires, des fulgurances poétiques et déflagrations esthétiques contemporaines.

Des promenades permettent de relier les oeuvres du macLYON à celles de la Sucrière et du dôme de Buckminster Fuller, place Antonin Poncet :
Archipel de la sensation, Expanded Poetry, Ocean of Sound, Corps électrique, Cosmos intérieur et Circulation / Infini

juin 2017

Jingfang Hao & Lingjie Wang, White Space Beijing

WeChat Image_20170607233256

We are delighted to announce the opening of the artist duo Jingfang Hao & Lingjie Wang’s first solo exhibition at WHITE SPACE BEIJING on June 3rd, 2017. This show will survey the artists’ installation-centered practice in recent years.

Jingfang Hao & Lingjie Wang’s creations focus on nuanced changes in nature. Through utilizing devices and mechanisms of materials science and engineering, the artists continuously explore human perceptions and emotions correlated to the physical world. Presented this time are a series of installations including long-term projects Sun Drawing and Rainbow. With an in-depth research into and application of optical elements, thermosensitive materials and mechanical design, Hao and Wang take natural elements such as light, gravity and time as their primary artistic materials, gradually lessening the importance of the technological aspect and renewing at once the viewer’s personal experience on the sensual dimension.

Jingfang Hao (b. 1985, Shandong) & Lingjie Wang (b. 1984, Shanghai) currently work and live in Mulhouse (France) and Shanghai. The artists graduated from Shanghai Maritime University in 2017 with B.E. in industrial design; obtained their MA and Diploma national supérieur d’expression plastique at École Supérieure d’Art de Lorraine in 2011 and 2012, respectively. Their recent exhibitions include 14th Biennale de Lyon: Floating Worlds, Lyon, France (2017); 62e Salon de Montrouge, le Beffroi, Montrouge, France (2017); Over the Rainbow, La Grande Place / Musée du Cristal Saint-Louis, Saint-Louis-lès-Bitche, France (2016); The Second Nature, La Regionale 17, HeK Basel, Basel, Swizerland (2016); This Coming Summer Has Already Gone, MoCA Pavilion, Museum of Contemporary Art Shanghai, Shanghai, China (2016); Nonfigurative, Shanghai 21st Century Minsheng Art Museum, Shanghai, China (2015).

avr 2017

Les Unités

17434772_1012135428886266_4458432160877396481_o

UNE PROPOSITION DE BENOÎT BILLOTTE AVEC LES ARTISTES JINGFANG HAO ET LINGJIE WANG, MICKAËL LIANZA, NICOLAS MULLER, ANNE-CHANTAL PITTELOUD.

Autour de cette thématique commune, chacun des artistes se plait à jouer de la polysémie de ce terme. Ils s’approprient la notion d’unité tant dans le domaine scientifique, architectural, linguistique que conceptuel, allant même jusqu’à redéfinir des formes d’unité ou des outils de mesure.
tous les jeudis à 18h30
4 mai : conférence de B. Frommel
11 mai : projection de films d’artiste
18 mai : nuit des bains

28.04.2017 — 20.05.2017
vernissage 27.04.2017 — 18h30

62e Salon de Montrouge

7884_319_170303_SAVE_THE_DATE

La 62e édition du Salon de Montrouge s’inscrit dans le profond renouvellement initié en 2016 sous la direction artistique d’Ami Barak, l’un des catalyseurs les plus actifs de la scène artistique contemporaine et de Marie Gautier, co-directrice artistique.

Sur les 1500 m2 du Beffroi, photographies, sculptures, dessins, vidéos et installations se révèlent au grand public au sein d’une véritable exposition collective via 4 grands chapitres, un parti-pris impulsé par le regard curatorial d’Ami Barak et de Marie Gautier. Le 62e Salon de Montrouge consistera ainsi en une véritable cartographie de la jeune création contemporaine, dans une scénographie à la fois sophistiquée et élégante de Ramy Fischler et Vincent Le Bourdon, et une identité visuelle entièrement conçue par les jeunes graphistes Camille Baudelaire et Jérémie Harper.

Les 53 artistes de la sélection 2017, venus de France, de Belgique, d’Espagne, du Royaume-Uni, mais aussi du Brésil, du Togo, de Colombie, du Maroc, de Russie, de Corée du Sud et de Chine, ont été sélectionnés par Ami Barak et Marie Gautier, aidés d’un comité composé de personnalités de l’art contemporain. Ils seront soumis aux regards expérimentés d’un jury présidé par Bernard Blistène, directeur du Musée National d’Art Moderne, qui leur remettra, lors du vernissage le 26 avril prochain, les prix du Salon de Montrouge.

Vis à vis

visavis_e-vabilo_1200px

VIS-À-VIS
Maribor Art Gallery collection and 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine collection
UGM | Maribor Art Gallery, Strossmayerjeva 6, Maribor
opening: Friday, 21 April 2017, at 19:00

The exhibition VIS-À-VIS establishes a relationship between artworks from the Maribor Art Gallery collection and the international contemporary art collection 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine from Metz in France. Maribor and Metz thus ally through artistic dialogues in different languages and in tackling different topics. The diverse artistic approaches generated from various time periods and geographical areas converge in many ways. Instead of answering questions, the exhibition broadens the integration of artworks, opens a space for new experience, and offers opportunities for deliberation and immersion. By pursuing universal aspects of the artistic message, it erases the apparent boundaries of language, space, and time. But above all, it desires inquisitive viewers who will take its outspokenness with them and bring it − to the streets, home, into being.

Artists: Nika Autor (SLO), Álvaro Barrios (COL), Sandi Červek (SLO), Ivan Dvoršak (SLO), Patrick Faigenbaum (FRA), Marco Godinho (PRT), Marie-Ange Guilleminot (FRA), Zdenko Huzjan (SLO), Hao Jingfang & Wang Lingjie (CHN/FRA), Petra Kapš (SLO), Stojan Kerbler (SLO), David Lamelas (ARG/FRA), Polona Maher (SLO), Claire Morel (FRA), Roman Opalka (POL/FRA), Alen Ožbolt (SLO), Ludvik Pandur (SLO), Zora Plešnar (SLO), Marko Pogačnik (SLO), Oto Rimele (SLO), Karin Sander (DEU), Mira Sanders (BEL), Simona Šuc (SLO), Fiona Tan (IDN/NLD), Sašo Vrabič (SLO), Ian Wilson (USA)

Exhibition curator: Andreja Borin
Exhibition design: Andreja Borin & Simona Šuc
Graphic design: Matej Koren Studio
Translations: Ksenija Vidic

More information about 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine collection: www.fraclorraine.org

ugm.si

nov 2016

La deuxième nature

Foire-régionale-439-65-mm-

L’exposition de la « regionale » à la HeK rassemble, des trois pays, plusieurs artistes qui se positionnent sur la nature qui nous entoure. Elles réfléchissent sur des phénomènes naturels avec des moyens numériques et électroniques et apportent leurs caractéristiques sensorielles dans l’espace d’exposition. Les visiteurs pé- nètrent dans des forêts, des nuages et des champ d’étoiles : dans une deuxième nature que les artistes ont créent eux-mêmes. Notre perception actuelle est marquée par le numérique et influence en conséquence notre regard sur la nature. Avec l’aide de la technologie, on arrive presque sans peine à reproduire et reconstruire le naturel ; c’est ce dont nous font prendre conscience les artistes dans cette exposition, par l’humour et par le toucher.

Artistes:

Jonas Baumann, Pier Giorgio De Pinto, Philipp Gasser, Susanna Hertrich, Stefan Karrer, Thomas Lasbouygues, LAYTBEUIS, Philippe Lepeut, Philipp Madörin, Tim Otto Roth, Lingjie Wang & Jingfang Hao

Duration: 27.11.2016-08.01.2017